detox-news

Les œufs sont un super aliment

Les œufs: Une valeur nutritionnelle de qualité 

L’œuf est un extraordinaire concentré de nutriments : Voici pourquoi nous devrions l’intégrer davantage dans notre régime alimentaire, en particulier celui des enfants et des femmes enceintes

Depuis des décennies, on nous dit de ne pas en consommer plus de deux par semaine : Sinon les valeurs du redoutable cholestérol augmenteraient. Également interdits dans l’alimentation des jeunes enfants à l’âge du sevrage parce qu’ils sont considérés comme hautement allergènes, les œufs n’ont certainement pas joui d’une bonne réputation ces derniers temps.

Pourtant, le vent est en train de tourner, grâce aux progrès de la recherche médicale et nutritionnelle. Des études récentes montrent que les enfants qui grandissent en mangeant un œuf par jour ont des niveaux élevés de choline et d’acide docosahexaénoïque (DHA), qui jouent tous deux un rôle clé dans le développement du cerveau.

La choline, en particulier, est un nutriment essentiel très important pour le bon fonctionnement et la formation de l’hippocampe, une zone du cerveau impliquée dans l’apprentissage et la mémoire.

Nos grands-mères avaient-elles donc raison lorsque, enfants, on nous proposait le fameux œuf de poule frais à manger cru ?

Il semblerait que ce soit le cas : les œufs permettent aux enfants d’avoir un excellent développement physique et cérébral.

L’œuf est un aliment extraordinaire

« Les œufs – affirme le Dr Debora Rasio, oncologue nutritionniste, chercheuse à La Sapienza à Rome, sont un aliment extraordinaire, riche en nutriments importants. Ils constituent une excellente source de protéines de la plus haute valeur biologique (les plus facilement utilisables par notre organisme).

Ils sont riches en cholestérol alimentaire qui, contrairement à celui produit par le foie, n’augmente pas le risque cardiovasculaire. Le cholestérol est particulièrement important pendant la grossesse, l’allaitement et les premières années de vie de l’enfant pour la formation d’hormones et de nouvelles cellules, en particulier les cellules nerveuses.

Ils contiennent de la vitamine B2, nécessaire à la transformation des aliments en énergie, et de la vitamine B12, essentielle à la production de globules rouges.

Ils sont parmi les principales sources naturelles de lutéine et de zéaxanthine, des antioxydants essentiels à la protection des yeux.

Ils sont riches en soufre, un constituant du collagène et de la kératine présents dans les cheveux, les ongles et la peau.

Ajouter un jaune d’œuf cru 1 à 2 fois par semaine à l’alimentation des chiens et des chats rend leur poil fort et brillant. Face à l’extraordinaire richesse en nutriments, ils contiennent peu de calories (1 œuf moyen compte environ 70-85 calories). »

Œufs : lesquels choisir et comment les consommer

Mais tous les œufs ne se valent pas : Ceux des poules élevées au sol et nourries avec des graines biologiques, qui peuvent gratter et picorer la nourriture sur le sol, trouver des insectes, des vers et d’autres végétaux dans la basse-cour, sont certainement les meilleurs et donc ceux à privilégier, même s’ils coûtent plus cher et ne sont pas toujours faciles à trouver.

On les reconnaît car ils ont un jaune d’œuf foncé et compact.

Alors, quand et comment les consommer ?

Après l’âge de six mois, ils peuvent être introduits dans l’alimentation, en veillant à ce que le jaune d’œuf soit bien cuit.

Pour les enfants plus âgés et les adultes, il est préférable de ne pas exagérer avec le temps de cuisson et de laisser le jaune d’œuf crémeux, afin qu’il n’oxyde pas son contenu en bon cholestérol.

Alors n’hésitez pas à les faire cuire à la coque,ce que les enfants apprécient toujours parce que c’est amusant à manger ou à les faire cuire plus facilement. Bons œufs à tous !

Docteur Debora Rasio

Psychologue clinicienne, psychothérapeute d’orientation cognitivo-post-rationnelle et ISTDP, formatrice en quantique et écrivain, elle vit et travaille dans les Pouilles.

Ouverte à une vision intégrée plus large de l’être humain dans son unité inséparable de psyché-soma, elle combine une formation académique avec ses intérêts dans le domaine de la biologie

Quitter la version mobile